Echanges commerciaux

Le Burundi est un pays enclavé qui, pour exporter ou importer doit emprunter les voies se situant non seulement dans des pays ayant une ouverture sur l’Océan Indien, mais sont dans des pays de transit. D’où :

-    Le Corridor Nord (Bujumbura-Rwanda-Ouganda-Kenya) ;

-    Le Corridor Centre (Bujumbura-Kobero-Dodoma-Dar-Es-Salam) ;

-   Le Corridor Est (Bujumbura-Kigoma-Tabora-Dar-Es-Salaam) ;

-   Le Corridor Sud (Bujumbura-Mpulungu-Mozambique-Durban) ; et

-   Le Corridor Ouest (Bujumbura-Kasai-Matadi-Océan Atlantique.

Les partenaires commerciaux du Burundi sont l’Union Européenne, la Chine, le Japon, le Proche Orient, l’Afrique et le Moyen-Orient.

La balance commerciale est déficitaire puisque le Burundi importe la totalité des biens manufacturés et n’exporte qu’une petite quantité de produits agricoles dont le café, le thé, le coton et les produits des cultures vivrières (fruits, sucre, huile de palme).