Consultation Nationale sur les Barrières Non Tarifaires

Discuter certaines questions qui ont été soulevées lors des précédentes réunions des organes de la Communauté en vue de proposer un ordre du jour pour la prochaine réunion régionale sur les Barrières Non –Tarifaires était l’objectif de la journée de consultation du Comité National de Suivi de l’Elimination des Barrières Non Tarifaires organisée ce lundi 9/8/2010 à l’Hôtel Source du Nil de Bujumbura en collaboration avec le Secrétariat Général de la Communauté Est Africaine.

Les travaux de cette réunion ont été ouvert par le Secrétaire Permanent au Ministère des Affaires de la Communauté Est Africaine, Ambassadeur Jean RIGI qui, dans son mot d’ouverture a indiqué que la réunion se tient au moment opportun car le pays se trouve dans la phase de l’opérationnalisation du Marché Commun de la Communauté Est Africaine et que c’est une occasion en or pour réfléchir sur les entraves de l’intégration notamment les Barrières Techniques au commerce et les Barrières non Tarifaires, aussi bien internes qu’externes, sans oublier leurs implications. Il n’a pas manqué d’informer les participants qu’à l’étape actuelle le programme de l’Elimination des Barrières Non Tarifaires avance malgré les difficultés de travail qu’a connues le comité susvisé.

Les participants à la réunion ont suivi avec intérêt la présentation sur l’Etat des lieux en ce qui concerne l’Elimination des Barrières Non Tarifaires au Burundi. Parmi les barrières non tarifaires identifiées par ce comité on notera les multiples institutions qui contrôlent les frais de douanes alors que dans les autres Etats membres de la Communauté Est Africaine c’est une seule institution qui s’en charge. Etant donnée que l’Office Burundais des Recettes joue un grand rôle en la matière il devrait sortir du silence pour informer les contribuables sur ce qui est en train d’être fait et plaider en faveur de l’élimination de certaines taxes qui constituent eux aussi des Barrières Non Tarifaires à la libre circulation des biens et des services , le manque d’informations sur des mesures et des réformes qui sont en train d’être entreprises mais qui restent inconnues du public, des lenteurs dans l’enregistrement et le déchargement des marchandises.

Enfin les participants ont émis une série de recommandations qui seront transmises aux chefs des institutions concernées par ces Barrières Non Tarifaires afin que des mesures adéquates soient prises dans le but de lever ces barrières.

Mis à jour (Vendredi, 01 Octobre 2010 09:32)