Echange d’information sur un cadre stratégique pour la gestion et le développement du Lac Victoria pour l’intérêt de la population burundaise

Promouvoir l’échange d’information entre les partenaires nationaux du Burundi sur une vision commune et un cadre stratégique pour la gestion et le développement du lac Victoria était l’objectif d’un atelier de deux jours organisé par le secrétariat de la Commission pour le développement du Bassin du lac Victoria en collaboration avec le Ministère des Affaires de la Communauté Est Africaine ce 17 Août 2010 à l’hôtel Source du Nil.

 

Lors des cérémonies d’ouverture, le Chef de Cabinet au Ministère des Affaires de la communauté Est Africaine, Monsieur Jean Bosco Barege a indiqué que cet atelier intervient au moment où la Communauté Est Africaine prépare une Stratégie de développement de la communauté pour la période de 2011-2015. Le lac Victoria est considéré comme l’une des plus importantes ressources naturelles partagées par les Etats partenaires de l’Afrique de l’Est, selon le chef de cabinet. Il a ajouté que la République du Burundi, dans ses efforts pour contribuer à la réalisation de cette stratégie de développement du bassin du Lac Victoria, a entrepris la mise en œuvre de plusieurs projets tant au niveau national que régional. Il a notamment souligné le cas des programmes régionaux en récurrence le projet de gestion environnementale.

Au cours de cet atelier, les participants constitués par des représentants du gouvernement, la société civile, les organisations non gouvernementales (ONG), du secteur privé, des entreprises communautaires et Institutions universitaires, auront à débattre les thématiques liés à l’écosystèmes, les ressources naturelles et l’environnement ; la production et la génération de revenus ; les bonnes conditions de vie et de bonne santé ainsi que la thématique relative à la population et de la démographie sans oublier la bonne gouvernance au sein de différentes Institutions.

Il est prévu que de cet atelier ressortissent des recommandations importantes pouvant aider à aboutir à une bonne gestion du lac Victoria et surtout une croissance économique durable de toutes les communautés de l’EAC.