Des élus du peuple bien informés des enjeux et des opportunités du processus d’intégration du Burundi au sein de la Communauté Est Africaine pour enfin s’en approprier.

Le Ministère à la Présidence  Chargé des Affaires de la Communauté Est Africaine a organisé, le mercredi 22 juin 2016, un atelier de sensibilisation à l’intention des Honorables Parlementaires sur l’Etat des Lieux de l’Intégration du Burundi au sein de la Communauté Est Africaine. Les travaux de cet atelier, qui avait pour objectif  de montrer aux élus  du peuple burundais  le pas déjà franchi par le pays dans le concert de la Communauté Est Africaine, neuf ans après son accession à ladite  Communauté, se sont déroulés dans les enceintes de l’Hôtel Royal Palace de Bujumbura.

Procédant à l’ouverture des travaux de cet atelier, l’Honorable Léontine NZEYIMANA, Ministre à la Présidence Chargée des Affaires de la Communauté Est Africaine, a indiqué que ledit atelier constitue pour les participants une occasion  non seulement  d’être informés mais aussi  et surtout un moment fort pour prendre conscience du processus de l ’intégration du Burundi au sein de la Communauté Est Africaine, d’en connaître les enjeux et les opportunités, et au bout du compte s’en approprier.

Elle a poursuivi son discours en soulignant que ceci  devrait permettre aux Membres du Législatif  burundais de disposer des outils et arguments nécessaires pour garantir l’apport du Burundi dans la marche de la Communauté Est Africaine vers plus de paix et de sécurité, de stabilité, de prospérité et de développement durable et inclusif.

L’Honorable Léontine NZEYIMANA a fait montre de son ultime conviction que le Burundi ne peut vivre dans l’isolement, du moment que le monde d’aujourd’hui évolue dans le cadre de la régionalisation des échanges et au rythme de la globalisation.

L’intégration du Burundi au sein de la Communauté Est Africaine doit être un projet de société partagé, compris de la même manière et dont les Hautes Institutions, les Hauts Cadres des Administrations Nationales, le Secteur Privé et les Organisation de la Société Civile doivent s’en approprier, a-t-elle martelé.

L’Honorable Léontine NZEYIMANA a terminé son discours en montrant son engagement ferme quant à la consolidation de l’Acquis communautaire et des étapes déjà franchies dans les différents secteurs de la vie nationale, en vue de faire du Burundi un havre de paix et de développement pour tous, un pays aimé, vivable, viable et rassurant pour tous ; un Burundi qui occupe une place de choix sur l’échiquier régional et international.

Les participants aux travaux de l’atelier, guidés par les présentations des Conférenciers du jour, ont pu discuter, sans faux fuyants, tous les aspects et les contours de l’intégration du Burundi au sein de la Communauté Est Africaine.

Signalons que l’intégration de la Communauté Est Africaine est un processus et non un événement et embrasse pratiquement tous les secteurs de la vie nationale, à travers quatre étapes successives à savoir l’Union Douanière, le Marché Commun, l’Union Monétaire et la Fédération Politique comme phase ultime.