Etat des lieux de l’intégration du Burundi au sein de la Communauté Est Africaine

Sous le Haut Patronage  de Son Excellence Monsieur Pierre NKURUNZIZA,  Président de la République du Burundi, le Ministère a la Présidence charge des Affaires de la Communauté Est Africaine a organisé une Retraite gouvernementale sous le thème : « L’optimisation des bénéfices tires des projets et programmes intégrateurs de la Communauté Est Africaine,  un devoir de tout citoyen burundais », Maison Régionale Bene Tereza, Rutana, le 14 Aout 2012.

Dans son discours marquant les cérémonies de l’ouverture solennelle de la Retraite Gouvernementale, Son Excellence Monsieur Pierre NKURUNZIZA  a souligné que l’objectif principal de la Retraite était de mener une réflexion sur l’Etat  des  Lieux de l’Intégration du  Burundi au sein de la Communauté Est Africaine.

Son Excellence Monsieur le Président de la République a insisté sur le devoir de citoyenneté de procéder à un examen de conscience et une autocritique sans faux-fuyants. Il inviter les fils et les filles de notre pays  à capitaliser les forces acquises et saisir les opportunités offertes, et à transformer les faiblesses en forces et les menaces en opportunités. «  Seuls, nous sommes faibles, mais ensemble, nous sommes forts » a montré Son Excellence Monsieur le Président de la République.

Il a réitéré l’engagement ferme et la détermination du Burundi pour prendre une part active au processus d’intégration  de l’EAC et faire jouir à la population burundaise  les dividendes de l’intégration.

Les participants  ont échangé en profondeur  sur les questions intéressantes de  l’intégration du Burundi au sein de l’EAC. Après les exposés qui ont porté sur l’Evaluation de la Présidence du Burundi au Sommet de la Communauté Est Africaine et la Première Conférence sur le Développement du Bassin du Lac Tanganyika, Information sur le Projet de Laboratoire de Langue et  sur l’Etat d’avancement des négociations sur le Protocole portant création de l’Union Monétaire, ils ont recommandé une approche participative de tout citoyen pour faire avancer le processus d’intégration et y tirer des bénéfices tangibles.

La Retraite Gouvernementale a recommandé aussi que le Burundi garde à tout le moins le même niveau de performance que celui réalisé au cours de la Présidence  au Sommet de la Communauté, surtout en ce moment où le Burundi se prépare à assumer le rôle de Rapporteur de l’EAC depuis novembre 2012.

Signalons que cette  Retraite Gouvernementale a vu la participation  de leurs Excellences  Monsieur le Président de la République, le Deuxième Vice- Président de la République, des Membres du Parlement burundais, des Membres du Gouvernement, des Membres de l’Assemblée Législative de l’EAC, les Hauts Cadres de l’Etat ainsi que des Membres du corps Diplomatique et Consulaire accrédités au Burundi.