Relance des activités d’information et de suivi du traitement des Barrières Non Tarifaires (NTS).

Le Ministère à la Présidence Chargé des Affaires de la Communauté Est Africaine en collaboration avec  Trade Mark East Africa, a organisé un atelier d’information et de suivi du traitement des  Barrières Non Tarifaires (NTBs) ce lundi le 28 février 2011 dans les enceintes de CELEXON à Bujumbura, à l’intention du Comité National des Barrières Non Tarifaires.

Des présentations sur la restitution du 4ème forum régional de la Communauté Est Africaine sur les Barrières Non Tarifaires ainsi que l’évolution de l’approche Tripartite COMESA-EAC-SADEC du mécanisme de l’élimination de barrières Non Tarifaires sans oublier la présentation d’un plan d’action  du Comité de suivi des barrières Non Tarifaires qui doit être discuté vont retenir les participants à cet atelier.

 

Dans son allocution d’ouverture des travaux, le Coordinateur des questions Economiques et Sociales au MACEA Monsieur Hilaire NTAKIYICA en même temps  représentant du Ministère à la Présidence Chargé des Affaires de la Communauté Est Africaine  a indiqué que les BNTs font références aux restrictions découlant des  institutions, des conditions   ou des exigences propres au marché rendant couteux  ou difficile l’importation  ou l’exportation des produits.

Il a souligné que les BNTs découlent aussi  des différentes normes prises par le gouvernement et les autorités sous forme des lois et des réglementations politiques, des conditions des restrictions ou exigences spécifiques des gouvernements et des pratiques professionnelles du secteur Privé ou de prohibition protégeant les industries nationales de la concurrence étrangère.

En outre, il a rappelé que la suppression  des BNTs permettra donc en plus du Tarif Extérieur Commun (TEC) d’opérationnaliser et de rendre effective l’Union Douanière à laquelle notre pays a adhéré depuis juillet 2009. Il a invité les participants de se mettre en œuvre pour pouvoir mener à bon port ses missions d’identifier et d’inventorier toutes les NTBs, de proposer un  plan d’action, les moyens et les mécanismes pour les éliminer et sensibiliser sur l’importance de l’élimination des BNTs en vue d’enrayer les entraves à la libéralisation du commerce national et sous régional.

Les participants vont émettre des recommandations pouvant permettre de bien  travailler mais surtout d’avoir une vision plus large de l’élimination des Barrières Non Tarifaires au niveau régional en général et au Burundi en particulier.

Mis à jour (Lundi, 28 Février 2011 14:32)