Assemblée générale du Conseil sur les Affaires de la Communauté Est Africaine

L’Assemblée Générale du Conseil des Affaires de la Communauté Est Africaine s’est tenue ce 25 février à Bujumbura sous le Haut Patronage du 2ème vice Président de la République du Burundi, S.E Gervais Rufyikiri.

Dans son discours de circonstances, le 2ème vice Président de la République du Burundi a indiqué que la région Est Africaine présente aujourd’hui d’immenses potentialités pour les opportunités d’affaires en termes de  plus vastes marchés, des économies d’échelle et du  capital humain. Il a indiqué que la mission du Conseil des Affaires de la Communauté Est Africaine est de promouvoir la compétitivité régionale et mondiale du secteur privé dans le commerce et investissement de manière à atteindre leurs objectifs.

 

Ces derniers sont la facilitation et  la promotion  de tous les aspects du développement du  secteur privé en Afrique de l'Est, la promotion d'un environnement propice aux affaires dans la Communauté Est Africaine, l’Identification des  partenaires potentiels et les opportunités d'investissement en  Afrique de l'Est, la coordination des efforts du secteur privé pour la promotion du commerce et d'investissement en Afrique de l'Est ainsi que la mise en place d’un forum conjoint qui permet au secteur privé de parler avec  une  voix de l'Afrique orientale et, dans le processus, maintenir une interaction   systématique et institutionnalisée avec le Secrétariat de la Communauté Est Africaine et le dialogue avec les gouvernements des Etats Membres  de la Communauté Est Africaine.

Selon les Président du Conseil des Affaires de la Communauté Est Africaine, ce Conseil rassemble les opérateurs économiques de la CEA. Il a indiqué qu’ils doivent mener un travail en commun pour inciter les différents gouvernements des pays partenaires de l’EAC à favoriser un bon climat d’Affaire aux investisseurs pour s’implanter dans les 5 pays membres de l’EAC.

Il a souligné que le Conseil doit s’investir pour l’éradication de la corruption et l’élimination des barrières non tarifaires car constituent un entrave pour le climat favorable des affaires au sein de la communauté.

Cette assemblée générale avait été organisée par le Conseil des Affaires de la Communauté Est Africaine en collaboration avec la Chambre fédérale du Commerce et de l’Industrie du Burundi et les participants étaient essentiellement composés par les opérateurs économiques du Burundi, certains membres du gouvernement du Burundi ainsi que les membres de ce conseil au niveau de l’EAC.

Il est prévu à l’issue de cette assemblée générale que de nouveaux organes soient élus et la Présidente de la chambre fédérale du Commerce et de l’Industrie du Burundi est candidate.

Mis à jour (Vendredi, 25 Février 2011 12:00)