COMMUNIQUE A L’ISSUE DES TRAVAUX DE LA RETRAITE STRATEGIQUE GOUVERNEMENTALE SUR L’OPERATIONNALISATION DU PROTOCOLE PORTANT CREATION DU MARCHE COMMUN ET LES ENJEUX DE LA PRESIDENCE AU SOMMET DE LA COMMUNAUTE EST AFRICAINE

 

GITEGA, HELENA HOTEL, DU 26 AU 27 OCTOBRE 2010

1.  Sous le haut patronage de Son Excellence Monsieur le Président de la République du Burundi, le Ministère à la Présidence Chargé des Affaires de la Communauté Est Africaine a, avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement, organisé une Retraite Stratégique Gouvernementale sur l’Opérationnalisation du Protocole portant création du Marché Commun de la Communauté Est Africaine et les Enjeux de la Présidence au Sommet de la Communauté Est Africaine, à l’Hôtel Helena de Gitega, du 26 au 27 Octobre 2010.

2.  Cette Retraite a vu la participation de Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République, l’Honorable Première Vice Présidente de l’Assemblée Nationale, les Membres du Parlement burundais, les Membres du Gouvernement, les Membres de l’Assemblée Législative de la Communauté Est Africaine, les Hauts Cadres de l’Etat ainsi que les Représentants du Secteur Privé.

3.   Leurs Excellences le Deuxième Vice-Président  de la République et l’Honorable Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale ont participé à tous les travaux de la Retraite Stratégique Gouvernementale.

4.  Les Membres du Corps Diplomatique et Consulaire accrédités au Burundi ont participé aux cérémonies marquant l’ouverture solennelle de la Retraite Stratégique Gouvernementale.

 

5.  Au cours de la journée du 26 Octobre 2010, après les allocutions respectives du Gouverneur de la Province de Gitega et  de Madame la Ministre à la Présidence Chargée des Affaires de la Communauté Est Africaine, Son Excellence Monsieur le Président de la République a marqué une fois de plus son regain d’attention et son engagement ferme à l’intégration du Burundi au sein de la Communauté Est Africaine, en suivant la présentation de  l’Exposé en rapport avec l’Opérationnalisation du Protocole portant Création du Marché Commun de la Communauté et sur les Aspects du Code Foncier du Burundi dans le cadre des droits et libertés consacrés par le Protocole sous examen.

 

6.   Son Excellence Monsieur le Président de la République a ensuite procédé à l’ouverture solennelle de la Retraite Stratégique Gouvernementale.

 

7.   Dans Son Discours de Circonstance, Son Excellence Monsieur le Président de la République a donné les orientations sur la conduite à tenir pour réussir l’opérationnalisation du Protocole portant création du Marché Commun et assumer la Présidence au Sommet de la Communauté Est Africaine. Il a invité les Participants à la Retraite à se convenir sur la stratégie la meilleure de l’opérationnalisation du Protocole pour que le Peuple burundais tout entier et dans toutes ses composantes en recueille les meilleurs fruits.

 

8.   Son Excellence Monsieur le Président de la République a souligné que les Burundais doivent travailler en vue de créer un environnement attrayant pour les opérateurs économiques et les investisseurs du monde entier. Il a encouragé ces derniers à investir au Burundi et dans le reste de la Communauté Est Africaine, d’autant plus que le Secteur Privé a toujours été, est et sera toujours capital dans le développement et la croissance économiques.

 

9.   Son Excellence Monsieur le Président de la République a indiqué que le Burundi a une expérience enrichissante dans la gestion de ses affaires intérieures. Le Burundi doit se mettre en ordre utile pour faire connaître ce dont les Barundi sont capables. Il aura donc à partager avec ses partenaires et amis son expérience de consolidation de la paix, de réconciliation, de reconstruction et de développement, d’autant plus qu’il vient de réussir l’aboutissement du processus de paix et de sécurité dont le couronnement est la réussite du processus électoral.

 

10.             Son Excellence Monsieur le Président de la République a lancé un vibrant appel à tous les Burundais : la population, l’administration, le Secteur Privé pour s’impliquer dans la mise en œuvre du Protocole portant création du Marché Commun de la Communauté Est Africaine et dans la participation au devoir collectif et solidaire d’assumer, le moment venu, la Présidence au Sommet de la Communauté Est Africaine, car l’intégration est une affaire de tout le monde.

 

11.            Son Excellence Monsieur le Président de la République a mis en exergue les intérêts du Burundi sur les plans politique, sécuritaire, diplomatique, économique et social et a souligné qu’être dans la Communauté Est Africaine est un tremplin pour réaliser le développement intégral.

 

12.            Son Excellence Monsieur le Président de la République a enfin souligné que le Peuple Burundais et les Peuples frères de la Communauté Est Africaine attendent à juste titre des résultats tangibles pour jouir des fruits de l’intégration régionale. Cet espoir créé et entretenu avec la dynamique de l’intégration ne saurait en aucun cas être déçu, du fait d’une quelconque hésitation dans les choix à faire. L’histoire ne le pardonnerait pas et l’échec n’est pas permis non plus.

 

13.            En date du 27 octobre 2010, les Participants ont suivi l’Exposé sur les Enjeux de la Présidence au Sommet de la Communauté Est Africaine et sur la Matrice relative au  suivi et à l’évaluation de la mise en application des Décisions de la Communauté et des engagements pris par le Burundi vis-à-vis de la Communauté Est Africaine lors de son accession à cette Communauté.

 

14.            Son Excellence Monsieur le Président de la République a également suivi la présentation de la Matrice sur le suivi et l’évaluation de la mise en application des Décisions et des engagements pris par le Burundi vis-à-vis de la Communauté Est Africaine. Il s’agit d’un travail à mi-parcours que le Consultant a voulu partager avec les participants à la Retraite Stratégique Gouvernementale.

 

15.            Cette présentation a été suivie par des échanges qui ont permis une meilleure compréhension non seulement des défis, mais aussi et surtout des voies de solution dans la mise en application des engagements pris par le Burundi vis-à-vis de la Communauté Est Africaine.

 

16.            A l’issue de ces échanges, Son Excellence Monsieur le Président de la République a prodigué des Conseils aux participants à la Retraite en insistant sur l’impérieuse  nécessité de s’imprégner de l’Acquis Communautaire et de la dividende principale de l’intégration, qui est la Paix retrouvée au sein de la Communauté Est Africaine, solide pilier pour la mise en œuvre des Projets et Programmes intégrateurs et le développement durable.

 

17.            Son Excellence Monsieur le Président de la République a beaucoup insisté sur la fermeté, la rigueur et la discipline  dans le travail ainsi que la performance et l’obligation de résultats de la part des hauts Cadres de l’Etat. Les Autorités hiérarchiques ont été instruites de rester fermes et de privilégier la technicité au-delà des considérations partisanes. Le temps des faux prétextes de quelque nature qu’ils soient est révolu.

 

 

 

18.            Les débats et les échanges se sont déroulés à bâtons rompus dans une ambiance emprunte de professionnalisme et dans le sens de faire profiter à la population burundaise dans toutes ses composantes les bienfaits de l’intégration.

 

19.            Les participants ont posé des questions d’éclaircissement et fait des observations et des commentaires. Les présentateurs ont saisi l’occasion de répondre aux questions posées.

 

20.             Au bout de ce double exercice, des Recommandations ont été formulées sur les thématiques développées lors de la Retraite Stratégique Gouvernementale en direction des différents Partenaires engagés dans la réussite de l’intégration du Burundi au sein de la Communauté Est Africaine.

 

21.             Les recommandations portent notamment sur la vision et la meilleure stratégie pour réussir, d’une part l’Opérationnalisation du Protocole portant création du Marché Commun de la Communauté Est Africaine, en tenant compte de la nécessaire réforme du Code Foncier pour accommoder la question sensible de la terre ; et d’autre part, la Présidence au Sommet de la Communauté Est Africaine.

 

22.            Les participants ont également pris bonne note du fait que par rapport aux autres Communautés Economiques Régionales auxquelles le Burundi appartient, la Communauté Est Africaine est la seule qui lui donne l’accès facile à la Mer et qui offre plus d’opportunités et d’avantages comparatifs et compétitifs par rapport aux autres Communautés.

 

23.            Les participants ont enfin insisté sur l’impérieuse nécessité de promouvoir l’image du Burundi, une image  marquée par la consolidation de la Paix retrouvée, la réconciliation nationale, la reconstruction et le développement humain durable. Cette nouvelle image qui doit être débarrassée des préjugés du passé est un outil privilégié dans la promotion de l’investissement étranger direct.

 

24.            Les Participants à la Retraite de Gitega se sont engagés à travailler d’arrache-pied et en synergie pour la mise en application des recommandations et ainsi permettre au Burundi de rayonner dans la Communauté Est Africaine et au Peuple Burundais de jouir de manière tangible des dividendes de son intégration dans sa Région naturelle.

 

 

Fait à Gitega, le 27 Octobre 2010

Mis à jour (Jeudi, 28 Octobre 2010 11:53)