Bannière

Etapes de l'Intégration

Récents à télécharger

Téléchargés souvent
Currency Converter
Amount:
From:
To:


Réunion de consultations nationales sur la mise en œuvre du projet de Réseau d’Echange d’Information de cinquante millions de Femmes Africaines dans les Pays Partenaires de la Communauté Est Africaine.

Le Ministère à la Présidence Chargé des Affaires de la Communauté Est Africaine a, en collaboration avec le Ministère   des Droits  de la  Personne Humaine, des Affaires  Sociales  et du Genre  le Secrétariat de la Communauté Est Africaine, organisé, mardi le 19 juin 2019 , une réunion de consultations nationales à l’endroit des Responsables des Média locaux  sur la mise en œuvre du Projet de Réseau d’Echange d’Information de cinquante millions de Femmes Africaines dans les Pays Partenaires de la Communauté Est Africaine. Les travaux de cette réunion se sont déroulés dans les enceintes de l’hôtel Marta de Bujumbura.

Procédant à l’ouverture des travaux de la réunion, Madame Claudine AHISHAKIYE, Directrice du Genre et de la Promotion de la Femme au Ministère des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre a vivement remercié les participants pour avoir répondu présents à l’invitation leur adressée et au Secrétariat Général de la Communauté Est Africaine pour son appui technique et financier pour que cette réunion de consultations nationales se déroules dans les bonnes conditions.

Madame Claudine AHISHAKIYE est revenue sur l’objectif du projet sous examen qui est celui de former une Platte forme de Cinquante(50) Millions de femmes africaines vivant au sein des trois(3) Communautés Economiques Régionales à savoir COMESA, EAC et CEDEAO, à travers l’échange d’informations et des connaissances et même des produits dans le commerce transfrontalier et même au-delà des frontières de ces Communautés .

Selon Madame Claudine AHISHAKIYE, ce projet vient pour alléger le fardeau des femmes burundaises engagées dans commerce, à travers le partage d’informations et des connaissances avec les autres femmes d’affaires en provenance desdits Communautés, à travers une plateforme numérique encours de développement.

Elle a également souligné que l’organisation de cette réunion de consultations nationales est un signe éloquent quant aux efforts fournis par le Gouvernement de la République pour que la femme burundaise puisse avoir accès à ses différents droits qui sont prônés par différents textes nationaux, régionaux et internationaux.

Selon toujours Madame AHISHAKIYE , la femme burundaise n’a pas baissé les bras et a cherché d’améliorer sa face d’être seulement une femme agriculteur en se lançant dans d’autres activités génératrices de revenus notamment le commerce.

Signalons que les participants aux travaux de cette réunion devraient, après échanges fructueux et à bâtons rompus, fournir des orientations claires et pratiques au sujet des outils de communication à utiliser pour que le projet sous examen, une fois lancé, soit bénéfiques à ces cinquante millions de femmes africaines vivant au sein du COMESA, EAC et DEDEAO.

 

 

 

 
Choisissez votre Langue
Browse this website in:

titre.png

Featured Videos