Bannière

Etapes de l'Intégration

Récents à télécharger

Téléchargés souvent
Currency Converter
Amount:
From:
To:


Lancement officiel du projet d’harmonisation d’enregistrement des médicaments au sein de la Communauté Est Africaine

Le président du Conseil des Ministres de la Communauté Est Africaine et Ministre des Affaires de la Communauté Est Africaine de la République du Kenya, Hon. Musa Sirma a lancé un Projet d’Harmonisation d’Enregistrement des Médicaments  (EAC-MRHI) à l’Hotel Ngurdoto Mountain Lodge à Arusha, en République Unie de Tanzanie ce 3o mars 2012.


Quant à l'honorable. Musa Sirma ,  la nécessité d'un mécanisme global régional est de coordonner et assurer un niveau élevé de protection des consommateurs, restaurer et maintenir la confiance dans la qualité et innocuité des médicaments .L’ harmonisation de la réglementation des médicaments a été l'un des domaines prioritaires clés de la coopération régionale sur la santé .

Le ministre a souligné que le manque de normalisation, de lourdes procédures  non-transparentes pour l'enregistrement des médicaments a crée de l'incertitude et des coûts élevés pour l’enregistrement des fabricants de nouveaux médicaments dans la région.

 L'honorable. Sirma a noté que cette initiative va commencer par l'utilisation des politiques harmonisées, des législations, directives et normes en matière de réglementation des médicaments par les États partenaires de l’EAC afin d’évoluer progressivement vers un système de reconnaissance mutuelle du fonctionnement des décisions et des réglementations au sein du bloc régional.

Le Président du Conseil a révélé que le Secrétariat de l'EAC à travers le projet GIZ sur la promotion du secteur pharmaceutique a récemment lancé un Plan d’action    régional de 5 ans pour la Fabrication des produits pharmaceutiques (2012-2016). Celui-ci était une feuille de route pour guider les Etats partenaires de l’EAC vers une industrie de fabrication des produits pharmaceutiques régionale effective et efficace qui peut alimenter les marchés régionaux et internationaux.

L'honorable. Sirma a exhorté les États partenaires d'allouer des ressources adéquates à leurs autorités respectives nationales de réglementation pharmaceutique afin de compléter les objectifs du projet.

Amb. Sezibera a indiqué que plusieurs facteurs limitent l'accès à des médicaments sûrs et de qualité dans la région dont  les procédures non- transparentes pour l’enregistrement des médicaments, les bonnes pratiques de fabrication limitées; de l’inefficacité du contrôle de qualité des produits pharmaceutiques; des mécanismes de passation des marchés inadéquats; des systèmes de distribution inadéquats; des financements publics limités et les contraintes dans la prestation des services de santé, ainsi que le manque de recherche et de développement.



 

 
Choisissez votre Langue
Browse this website in:

titre.png

Featured Videos