Bannière

Etapes de l'Intégration

Récents à télécharger

Téléchargés souvent
Currency Converter
Amount:
From:
To:


Atelier sur le Développement du Corridor de transport à Dar Es Salaam

D’après un communiqué de presse en provenance du Secrétariat de la Communauté Est Africaine (CEA) à Arusha, en Tanzanie ce 24 février 2011 et publié sur le site web du Secrétariat www.eac.int, un atelier de deux jours ayant comme objectif d’examiner l’étude diagnostique du Corridor de la CEA  s'est ouvert à Mlimani Conférence Centre de Dar es Salaam en Tanzanie sous la présidence du Secrétaire permanent au Ministère des Transports, Mme Sihanga Nkinga ayant représentée le Ministre Tanzanien de Transport, Honorable Omari Nundu.

Les intervenants de l'EAC  sont attendus pour apporter leurs contributions sur le projet de Plan d'Action intégré pour le développement ainsi que l'amélioration du corridor et central de la région. L'atelier vise également à promouvoir une large participation à des propositions sur les Etudes de Diagnostique du Corridor de la Communauté Est Africaine.

Dans les mots d’ouverture, il a été remarqué que l'insuffisance des infrastructures est une question qui constitue la plus grande préoccupation pour la région, et que cela demande des efforts de la part de la CEA et  aux partenaires du développement à relever ces défis. Il a été exhorté aux participants de cet atelier de formuler des recommandations concrètes pour orienter les réponses régionales susceptibles de faciliter le transport des marchandises et à leur tour stimuler les échanges commerciaux.

Le Secrétaire général adjoint de la CEA chargé de la Planification et de l'Infrastructure, M. Alloys Mutabingwa, a indiqué que le coût élevé du transport est l'un des défis qui ralenti le développement et que c'est pour cette raison que les partenaires au développement ont collaboré avec ceux des sous-régions comme l'EAC, la COMESA et la SADC pour aborder la question des coûts élevés de transport sur le long des différents corridors.

Il a cité la mise en œuvre en cours du Corridor Nord-Sud qui commence à partir du port de Dar es-Salaam et se termine au port de Durban reliant sept pays de la CEA, le COMESA et la SADC comme un exemple d'une réponse prometteuse régionale aux défis de transport existants.

Le Secrétaire général adjoint de la CEA a ajouté que le CEA vise à réduire les coûts de transaction élevés aux postes frontaliers, des études ayant montré une contribution d’environ 40% des coûts de la logistique commerciale, en transformant les deux postes de douanes qui sont inefficaces en un seul.

M. Mutabingwa a indiqué que la CEA est proche à la conclusion d'une loi régissant ce seul poste frontalier afin de rendre pleinement opérationnel ce projet. Le poste frontalier de Malaba entre le Kenya et l'Ouganda et  Nemba entre le Rwanda et le Burundi sont positionnés pour bénéficier de la notion d’un seul poste frontalier.
Les projets prioritaires comprennent l’améliorer de l'efficacité opérationnelle dans les opérations de dédouanement, des systèmes d'information de la technologie et l'harmonisation des politiques de transport. L'infrastructure prioritaire et les interventions opérationnelles ont été chiffrés à 2,4 milliards de dollars.

Les intervenants de l'atelier sont les technocrates régionaux de la CEA, le COMESA, la SADC et l'IGAD, les partenaires au développement, des représentants des Ministères et organismes gouvernementaux, des représentants du secteur privé y compris les fabricants, les transporteurs, les transitaires et agents maritimes

 
Choisissez votre Langue
Browse this website in:

titre.png

Featured Videos